Pensée du jour : Des nouvelles de DMC...

Publié le par vero21

Article paru dans les Dernières Nouvelles d'Alsace

Social Les licenciés de DMC réclament leurs primes

Une quarantaine de manifestants de DMC ont donné de la voix hier, à Mulhouse. Ils se rendront la semaine prochaine à Colmar. Photo Jean-Paul Domb


Les ouvriers de DMC ont déposé hier une lettre ouverte au liquidateur judiciaire, afin de marquer leur désaccord avec le plan social en cours (137 suppressions de postes à Illzach, Mulhouse et Paris).


« Mais où sont passés les 700 000 € qui étaient prévus par décision de justice pour nous payer la "prime supra-légale" ?, s’interrogeaient hier la quarantaine de manifestants du groupe DMC de Mulhouse et d’Illzach. Ces salariés étaient venus marquer leur désapprobation concernant l’application du plan social en cours sur deux points : le non-versement de la prime supra-légale, fixée initialement à 8 000 € par personne, et le non-respect du nombre de préretraites FNE (ou préretraite-licenciement pour les salariés de plus de 56 ans).

Lettre ouverte

« À Mulhouse et Illzach, ce sont 117 personnes qui ont été licenciés, dont 22 FNE demandées et 19 accordés par la Direction nationale du travail et de l’emploi, précise Mario Dollmann, délégué syndical CFDT. Mais nous ne sommes jamais arrivés à dialoguer avec le repreneur, le groupe Bernard Krief Consulting. »
Pour officialiser leur action, les manifestants ont déposé hier matin une lettre ouverte aux co-administrateurs et liquidateurs concernés, à l’étude de Maître Froehlich, administrateur judiciaire en charge du dossier DMC (que nous ne sommes pas arrivés à joindre hier). « Malgré les garanties de bon suivi lors des différentes réunions, les dossiers sont restés bloqués à la Direction départementale du travail à Colmar et seulement douze FNE sont en cours de traitement. Il en manque donc encore sept, constate Mario Dollmann. Quant à la prime, on ne voit toujours rien venir. C’est d’autant plus bizarre qu’elle serait finalement plafonnée à 5 900 €, au lieu des 8 000 € demandés. Un comble quand on sait que, lors des plans précédents, elle avait été versée en intégralité. »
L’après-midi, une délégation s’est rendue à la commission de suivi, qui s’est réunie à Mulhouse. D’après Graziella Stefana, secrétaire CFTC du comité central d’entreprise de DMC, les administrateurs judiciaires auraient « encaissé le 21 juin dernier deux chèques du groupe, un de 1 million d’euros pour le fonds de commerce, l’autre de 700 000 € pour ces indemnisations supra-légales. » Une réponse de leur part est attendue pour mardi. Quant au problème des FNE, « nous irons la semaine prochaine à Colmar », a annoncé Mario Dollmann.

Sabine Hartmann


Publié dans PENSEE DU JOUR ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bluetit 17/07/2009 22:49

pendant ce temps les stocks de fils et autres produits dmc sont réapprovisionnés au bon vouloir des magasins j ai ouî une réfléxion dans ce sens dans un magasin proche de notre capitale bourguignonne et après cela , la crise a le dos large en ce moment
petit aparté j ai mon voyou(matou) d un an qui a sauté du balcon depuis hier si vous avez des tuyaux a part les affiches et le bouche a oreille , je suis prenante
bonne soirée bluetit

piroshka à :0071: 17/07/2009 21:51

C'est bien ! Ils ont raison ,il y en a qui s'engraissent sur leur dos .....!!!!!
bises Edith

kayababouch 17/07/2009 21:49

j'achète souvent des produits DMC... Je les soutiens entièrement !!! Bisous

ptitchou 17/07/2009 21:10

ça donne plus très envie d'acheter des fils Dmc...on croise les doigts pour un retour à l'emploi et dans cette branche c'est pas gagné non plus!!

Ginie21 17/07/2009 18:26

C'est pas assez de licencier , il faut arnaquer ces salariés.....C'est pas possible, on vit dans quel monde : de plus en plus pourri ! ! ! Ils gardent l'argent pour le PDG ?
Virginie